Enjeu

Étudiantes et étudiants à temps partiel

Exprimez vos préoccupations par votre vote au cours des élections provinciales de l'Ontario de 2018!

 

Le 7 juin est un jour important pour les étudiantes et étudiants à temps partiel, comme moi, puisque nous pouvons exprimer nos préoccupations par notre vote au cours des élections provinciales de l’Ontario de 2018.

Avec tous les partis, candidates et candidats qui se présentent, il est essentiel de savoir quelles promesses ou quels objectifs ces politiciennes et politiciens utilisent pour tenter d’obtenir votre vote. Effectuez une recherche sur les antécédents des partis, des candidates et des candidats (spécialement ceux au pouvoir) pour vérifier s’ils ont réellement tenu leurs promesses et assuré la défense des droits. Il est également important de connaître vos propres besoins et d’exprimer vos préoccupations auprès des candidates et candidats politiques de votre circonscription, peu importe à quel parti ils appartiennent.

Au cours des prochaines années, j’aimerais voir le gouvernement de l’Ontario s’engager à rendre notre éducation plus accessible pour tout le monde, particulièrement pour les étudiantes et étudiants adultes et à temps partiel, internationaux et de la formation professionnelle.  Au cours de cette saison électorale, je chercherai des candidates et candidats disposés à investir plus de fonds dans notre système d’éducation afin d’éliminer les frais de scolarité et d’abattre les obstacles pour que les étudiantes et étudiants ayant des incapacités, tant canadiens qu’internationaux, puissent faire des études. Cela se traduirait par l’inclusion des étudiantes et étudiants à temps partiel dans la Subvention ontarienne d’études. Cela inclurait un meilleur accès aux bourses et au soutien pour les étudiantes et étudiants qui ont besoin de mesures d’adaptation ou sont en situation de handicap, non seulement de nos campus, mais également du Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO). Enfin et surtout, les mesures de soutien en santé mentale sur les campus ne sont pas suffisantes pour les étudiantes et étudiants.

À l’échelle de la province, de nombreux autres enjeux ont une incidence sur l’éducation postsecondaire, comme les transports en commun, les soins de santé et les services de garde d’enfants pour les étudiantes et étudiants qui ont une famille. Les étudiantes et étudiants à temps partiel devraient également se pencher sur ces enjeux avant de voter pour une représentante ou un représentant le 7 juin.

Après le 7 juin, il sera important de responsabiliser vos représentantes et représentants élus pour leurs actions (que vous ayez ou non voté pour eux).

Je vous encourage à rencontrer votre représentante ou représentant élu ou à entrer en contact avec celle-ci ou celui-ci à propos de tout enjeu en cours ou ignoré et qui requiert une attention spéciale.

Il y a aussi d’autres façons d’œuvrer à ces enjeux avec votre syndicat étudiant, de concert avec la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. C’est important, mais beaucoup d’autres moyens s’offrent à vous pour vous impliquer (tout en vous amusant) et pour participer à l’amélioration actuelle et future de notre système d’éducation postsecondaire.

En qualité de président de votre caucus des étudiantes et étudiants à temps partiel et de la formation professionnelle, je continuerai de défendre nos droits et de tendre l’oreille aux préoccupations de nos membres.

On se voit aux bureaux de vote!