Enjeu

Soins de santé

L’Équité pour les étudiantes et étudiants signifie un régime public et universel de soins de santé qui n’exclut personne et qui est sûr pour tous les étudiants et étudiantes.

  • 5
    Provinces fournissent l’assurance maladie publique aux étudiantes et étudiants internationaux
  • 65%
    Des étudiantes et étudiants du niveau postsecondaire en Ontario ont déclaré éprouver une anxiété insurmontable
  • X
    Déplorablement, il n’y a que peu ou pas de données sur les expériences des étudiantes et étudiants trans et non conformistes au genre en matière d’accès aux services de santé sur les campus

Le problème

De nos jours, les étudiantes et étudiants font face à des défis sans précédent, tels des frais de scolarité qui ne cessent de grimper et des niveaux d’endettement étudiant qui atteignent des sommets. Ces défis ont des répercussions sur leur santé physique et mentale.

  • Les services de santé mentale sur le campus sont de plus en plus sollicités par un nombre toujours croissant d’étudiantes et étudiants qui éprouvent de l'anxiété et de la dépression graves.
  • Les temps d’attente pour les conseillères et conseillers du campus ont augmenté considérablement avec la hausse des demandes étudiantes.

Ces défis sont amplifiés pour les étudiantes et étudiants internationaux, en raison des obstacles additionnels qu’ils doivent franchir lorsqu’ils tentent d’accéder aux services de santé.

  • L’Ontario est l’une des cinq provinces canadiennes qui n’incluent pas les étudiantes et étudiants internationaux dans le régime public d’assurance maladie.
  • Les étudiantes et étudiants internationaux doivent souscrire une assurance auprès de régimes privés d’assurance maladie qui ne sont pas toujours acceptés par les médecins, les hôpitaux et les cliniques, assurance dont le coût peut varier de 600 $ à 2 000 $ par année.
  • En raison de leur assurance maladie limitée, ces étudiantes et étudiants sont plus aptes à ignorer leurs problèmes de santé pour éviter les coûts immédiats de l’accès aux soins de santé.

Les étudiantes et étudiants trans et non conformistes au genre font aussi face à des obstacles uniques et additionnels lorsqu’ils accèdent aux services de santé physique et mentale.

  • Souvent, les services du campus ne possèdent pas les connaissances sur les réalités des étudiantes et étudiants trans, non conformistes au genre ou en questionnement sur leur identité de genre.
  • Les étudiantes et étudiants trans et non conformistes au genre doivent souvent faire face à des fournisseurs de soins transphobes, discriminatoires et qui ne connaissent nullement leurs expériences.

La population étudiante réagit

Les étudiantes et étudiants ont organisé de nombreuses campagnes locales et nationales pour contrer les difficultés auxquelles font face les étudiantes et étudiants trans et non conformistes au genre lorsqu’ils tentent d’accéder aux soins de santé de base et pour obtenir des services de santé mentale entièrement subventionnés sur le campus. La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants continue de faire pression pour que les étudiantes et étudiants internationaux soient couverts par le régime d'Assurance-santé de l'Ontario (OHIP), ce qui était le cas jusque dans les années 1990, et pour que le personnel du campus reçoive une formation obligatoire diversifiée sur les premiers soins de santé mentale afin de mieux pouvoir soutenir les étudiantes et étudiants dont les expériences vécues sont diversifiées.

 

La solution

Les étudiantes et étudiants demandent au gouvernement provincial de pousser les campus à être des établissements de promotion de la santé pour tous les étudiants et étudiantes. Participez à ces efforts en faisant pression sur les partis politiques pour qu’ils :

  • Réintègrent immédiatement les étudiantes et étudiants internationaux dans le régime OHIP.
  • Mettent en œuvre à l’échelle du campus une formation sur le genre pour tous les fournisseurs de soins de santé physique et mentale.
  • Augmentent les fonds destinés aux initiatives organisées par le campus dans le but d’améliorer la santé mentale des étudiantes et étudiants et leur accès aux services de santé mentale.

Téléchargez le dépliant sur les soins de santé

Impliquez-vous